Grâce à la structure informatique solide, qui s’est appuyée ces derniers mois sur des investissements supplémentaires, AC&A a continué à travailler à distance malgré les restrictions de quarantaine et d’isolement dans les différents pays où nous opérons. Avec l’intégration de nouveaux protocoles, à partir de juillet, les activités de supervision des travaux et les enquêtes ont repris, à la fois en Argentine et dans les projets que nous menons dans d’autres pays.

Au niveau international, les travaux sur l’autoroute CA-6 ont repris, dans les secteurs entre les villes de Tegucigalpa et Danlí, au Honduras. Dans ce projet, AC&A assure la supervision, le contrôle et le suivi des activités de construction de l’autoroute mentionnée. Pour la reprise des activités, divers protocoles et procédures de prévention et d’action précoce ont été mis en œuvre afin de mener les activités en toute sécurité.

En Argentine, plusieurs emplois continuent à se développer simultanément. En particulier, au cours de ces mois, nous avons développé des projets pour mesurer les paramètres géométriques des chaussées sur la route nationale 34 dans la province de Santa Fe, ainsi que nous avons commencé par la collecte d’informations pour un projet dans l’un des entrepôts de la centrale électrique de Puerto Central, situé dans le port de Buenos Aires. De plus, nous sommes dans les phases finales du projet d’évaluation structurelle de la tour de la ville de Buenos Aires et du projet de conception du nouvel Av. Perón dans la ville de Cipoletti, province de Río Negro.

Protocoles nationaux et internationaux. Pour les activités en Argentine, toutes les directives émises par le gouvernement national sont respectées, mettant l’accent sur la distanciation sociale, l’utilisation obligatoire des masques faciaux et l’hygiène permanente des mains.

Pour la supervision du Honduras, le gouvernement local a approuvé un protocole préparé par AC&A, dans lequel des mesures constantes sont prises pour éviter la propagation du COVID-19. En République d’Haïti, des protocoles spécifiques approuvés par la BID sont en cours de mise en œuvre pour la reprise des activités et l’ouverture du camp et de l’atelier.

Au bureau central et dans les équipes de supervision, des protocoles de mesures préventives ont été élaborés qui garantiront la sécurité de tous les collaborateurs lorsque la possibilité de reprendre le travail en personne sera déterminée.